Nouveau défi du mois : Composter ! Est-ce que tu sais que 30% de ta poubelle pourrait finir au composteur plutôt qu’à la poubelle ? Une façon assez simple et très facile de réduire la taille de ta poubelle. Alors on se lance ensemble ? Composteur, lombricomposteur, bokashi, je vous explique tout ! 

defi compostage zero dechet

Tous le mois :

  • Tous les vendredis 12h sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) on lance une foire aux questions, pour répondre à tes questions et t’ aider dans ce défi !
  • Pendant tout le mois, on partage les moments réussis ou ratés du défi des Nanas Zéro Déchet et des Apprentis Zéro Déchet, nos astuces pour réussir le défi et se motiver. On attend que tu nous partages toi aussi tes réussites ou échecs du défi pour inspirer ou demander de l’aide aux Apprentis Zéro Déchet. Tu peux  nous identifier en mettant @lesnanaszerodechet et #defiapprentiszerodechet
defi zero dechet

Composteur

C’est certainement la façon la plus répandue et plus simple de réduire la taille de ses déchets tout en produisant un merveilleux fertilisant, j’ai nommé le compost

Comment le débuter ? 

Pour lancer son composteur, c’est ultra simple : 

  1. Il te suffit d’avoir un espace où l’installer, tu peux utiliser un composteur en bois, en plastique pour délimiter l’endroit et le protéger des nuisibles et des intempéries. Je te le conseille vivement.
  2. Pour le débuter, c’est assez simple, il suffit de mettre ses déchets organiques dans l’endroit prévu à cet effet. Essaye de prévoir d’apporter aussi de la matière sèche pour éviter que le milieu soit trop humide.
  3. Pense à mélanger le compost pour l’aérer !

 

Pour un compost il te faudra :

matière organique : reste, épluchures…

matière sèche  : carton (avec peu ou pas d’encre), vieille branche…

minéraux : coquille d’oeuf

 

Comment l’entretenir ?

La moins contraignante des options, le composteur pourra vous séduire. Il faudra juste éviter : 

  • Le non organique / le plastique, les matériaux synthétiques : plastiques, tissus synthétiques, verre, métaux
  • Eviter tous les produits traités chimiquement, bois, cartons avec beaucoup d’encres…
  • Les excréments d’animaux carnivores (chiens, chats…) sont à éviter, ils peuvent être vecteur de maladie.

 

composteur-defi-zero-dechet

C’est une bonne idée de tourner son compost une fois de temps en temps pour venir l’aérer et voir si les microorganismes, les vers de terre s’y développent (bon signe pour le compost !)

Son avantage ?

Peu contraignant, facile d’utilisation et facile à mettre en place, si vous pouvez opter pour le compostage ! Avantage incomparable : le compost que tu pourras récupérer après quelques mois de compostage (le processus est assez long, soit patient !) pour donner de la terre à tes plantes, à ton potager 🙂 ! 

Le savais-tu ? 

Certaines villes comme Nantes proposent des aides pour acheter ton composteur, lombricomposteurTu pourras te faire rembourser presque la moitié de ton dispositif. Renseigne-toi sur le site : https://metropole.nantes.fr/files/pdf/dechet-proprete/recyclage/subvention-composteur.pdf 

lombricomposteur

Illustration du lombricomposteur en activité, on ajoute un nouvel étage dès que celui d’en dessous est plein ! 

Lombricomposteur

Lombricomposteur est un système de compostage adapté aux appartements. Plus contraignant qu’un composteur mais pour autant accessible à tous le lombricompostage est une très facile façon de réduire la taille de ta poubelle en ville.

C’est l’option que j’ai longtemps utilisé en appartement ! 

Comment débuter ?

Débuter ton lombricomposteur n’est pas compliqué, il te suffit d’acheter des vers de terre spécial lombricomposteur (ce ne sont pas les mêmes que ceux que tu connais déjà, ceux-là sont rouges et adaptés à vivre en lombricomposteur) ou en récupérer via des connaissances qui en auraient. Tu pourras en trouver sur le site Plus2vers, lien en fin d’article. 

Une fois que tu as tes vers tu pourras les déposer dans le 1er étage (le 1er etage, en bas) de ton lombricomposteur avec quelques morceaux de cartons, de terre pour commencer.

Comme pour le composteur, on commence doucement en mettant seulement du carton (pendant une semaine) puis en mettant progressivement de la matière organique en petite quantité (la 2ème semaine).

On y va progressivement pour que les vers s’adaptent à leur nouvel environnement et aient le temps de se reproduire s’il y a besoin (plus de matière organique à manger !)

Les vers de terre sont des êtres incroyables, pas d’inquiétude, leurs souhait : manger tes restes organiques, ils ne tenteront pas de s’échapper (ça ne m’est jamais arrivé) et ils sauront s’autoréguler (plus intelligents que les humains ceux-la, haha) ! Il y a beaucoup à manger : ils se reproduisent, c’est la famine : quelques-uns meurent ! 

Tu pourras donc petit à petit ajouter des déchets jusqu’à mettre ta quantité habituelle de déchets organiques sans te soucier d’eux ! 

Une fois le 1er bac rempli, tu pourras ajouter le 2ème bac et ainsi de suite. Une fois que tous les bacs auront été mis en place (12 mois en moyenne), tu pourras récupérer le bac tout en dessous pour récupérer la terre (un super engrais, terreau pour tes plantes) et la vider et réutiliser le contenant.

Comment l’entretenir ?

Si tu veux éviter les ennuis en appartement, il faudra être un tout petit plus rigoureux que pour le compost mais VRAIMENT RIEN d’INFAISABLE ! Lucie, Pauline et Ophélie des Nanas Zéro Déchet ont elles-aussi réussi à se lancer dans le lombricompostage en appartement. 

Tu devras juste veiller à mettre :

– des matières organiques (tes épluchures, reste de légumes…)

– des matières cartonnées (boite d’oeufs, cartons souples, rouleaux de papier toilette…)

L’apport du carton permet d’assécher le milieu (très humide avec la matière organique) et d’éviter de nourrir un terrain propice au développement des moucherons, ceux-ci aiment l’humidité alors assure-toi uniquement de mettre suffisamment de matière cartonnée et tout ira bien 🙂 !

lombricomposteur

En moyenne il faudra 50% de matière organique et 50% de matière cartonnée. 

Il faudra éviter d’y déposer :

– la viande, le poisson

– les agrumes

– l’oignon, l’ail

N’hésite pas à ouvrir le lombricomposteur, observer si les vers se multiplient, si l’environnement semble sain. 

Pour garder tout ce beau monde au chaud, il est conseillé de mettre une serpillère neuve (pas avec d’anciens produits détergents !!!!).

Son avantage ?

Très facile à mettre en place en appartement, il permet d’éviter une très grosse partie de la taille de ta poubelle. Avec lui, plus de poubelle qui pue, qui jute… Toutes les matières organiques seront dans le lombricomposteur ! Il est assez facile d’entretien et peut très bien être mis à l’intérieur de l’appartement si tu es un peu rigoureux (pour éviter les moucherons surtout). 

 

Autre point positif :

Tu pourras récupérer via le robinet prévu à cet effet, un engrais liquide (à diluer) très efficace pour ton potager et tes plantes.

Est-ce que le lombricomposteur sent mauvais ?

Il ne dégage aucune odeur, tu sentiras une légère, très légère odeur de terre en ouvrant le couvercle c’est tout ! Si tu as une odeur forte, c’est qu’il y a un souci ! 

Si tu laisses ton lombricomposteur dans ta cave, dans ton garage ou sur le balcon vérifie qu’ils vont bien, ils vont « hiberner » quand il fera trop froid pour eux, en dessous de 10 degrès, si tu veux qu’ils continuent de manger tes déchets, tu peux couvrir le lombricomposteur d’une couverture. Par ailleurs, pense aussi à les chouchouter s’il fait trop chaud en les mettant à l’ombre.

bokashi - defi zero dechet

Le Bokashi

Il s’agit d’un processus de compostage des déchets qui se fait en 2 étapes grâce à des bactéries (et non des vers comme les deux autres méthodes !).

Tout d’abord, tu pourras stocker tes déchets dans un seau bokashi et il faudra ajouter une poudre riche en bactérie pour faciliter le processus de fermentation.

Il s’agit d’un processus de compostage anaérobie (sans oxygéne) de déchets organiques sur lesquels on ajoute assez souvent la poudre de Bokashi, c’est-à-dire, des « micro-organismes efficaces« . 

Je n’ai jamais testé ce type de compostage mais il semblerait qu’il permette d’avoir un compost de très bonne qualité en ajoutant ces microorganismes.

 

Comment débuter ?

Très simplement, tu mets tes déchets dans le seau prévu à cet effet, tu ajoutes régulièrement sur les déchets la poudre de micro-organismes efficaces : les Bokashi ! L’idée c’est de ne vraiment pas trop laisser rentrer l’air dans ce milieu et donc de l’ouvrir le moins possible et de bien tasser à chaque ajout de déchets. 

Ainsi, au final, on entasse les couches de déchets organiques en alternant avec quelques cuillères de poudre Bokashi, à base de son de riz ensemencé de levures. Il permettra d’amener les « bons » champignons à l’ensemble du compost afin que le processus de fermentation se mette en place.  

bokashi - defi zero dechet

Une fois rempli, il te faudra attendre 2 semaines et laisser le compost tranquille pour que le processus de fermentation soit optimal. Quand le processus est arrivé à maturation, tu n’auras pas de la terre, mais tu retrouveras tes déchets « pré-compostés/fermentés », tu pourras donc ajouter ces déchets à de la terre, dans un jardin à l’extérieur du seau à Bokashi ! Le processus de fermentation permet ensuite d’accélérer la décomposition des déchets à l’air libre.

Il pourra dégager une petite odeur « aigre » due au processus de fermentation des déchets mais rien d’insurmontable ou de très gênant. 

Son avantage ?

 Il ne prend vraiment pas beaucoup de place en appartement, il te faudra seulement trouver un moyen de laisser le processus de compostage se faire ensuite. C’est aussi un moyen efficace pour réduire la taille de ta poubelle si tu as un jardin à proximité pour y déposer ensuite tes déchets organiques.

 

 

BONNES PRATIQUES : 

Pendant ce défi nous avons fait un live en direct sur Instagram avec Alexandra, Maître composteur, je te fais un recap des bonnes pratiques mises en avant par Alexandra pour composter (que tu sois en lombricomposteur, composteur ou bokashi) :

  • Couper en morceau tes déchets avant de les mettre dans ton compost
  • Apporter autant de matière sèche (carton, rouleau PQ) que de matière organique
  • Enfouir tes déchets & mélanger légèrement quand tu déposes tes déchets
  • Observer regulierement le milieu pour voir si tout va bien
  • Faire tes propres tests et observer tu verras au fur et a mesure ce qui convient le mieux en testant et observant le milieu.

Au final de nombreuses solutions existent pour réduire de 30% la taille de tes déchets avec le compostage. J’ai essayé de te présenter toutes les solutions que je connaissais, si tu as des conseils, astuces à partager, n’hésite pas à nous laisser un petit commentaire.

A toi de jouer maintenant pour te lancer dans la belle aventure du compostage, on se soutient ce mois-ci pour se lancer en partageant nos actions avec le hastag #defiapprentiszerodechet et en nous mentionnant sur les réseaux sociaux @lesnanaszerodechet.